Pensées d'une vénusienne

Tout vient de Chine

Je ne sais pas trop comment je vais structurer cet article. Peut-être en commençant par parler du passé, du bon vieux temps (je me fais réellement vieille… dash) ou encore en intégrant dans cet article un dossier de Cash Investigation sur la mort décrétée de nos objets achetés.

En fait, même les produits chers que l’on achète espérant tenir dans le temps, tout vient de Chine et il faut tabler 5000 euros juste un sac parce que fabriqué en Europe et on n’est pas sûr de la qualité même à ce prix-là.

De toute manière, tout est fabriqué pour être jeté et remplacer et puis jeté… pauvre planète Terre ! Nous, les consommateurs, nous sommes perdus là-dedans. Maintenant, on sait que les applications genre Temu, Shein ou AliExpress, c’est chinois. On sait avec des bouts de vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux que les travailleurs chinois meurent à force de produire et d’envoyer des objets que, nous Occidentaux, allons consommer et puis jeter.

 

Je voulais sortir de ce système pour réaliser finalement que je suis dans le système et que donc, je ne peux en sortir. À moins de ne plus rien consommer du tout. De cultiver un bout de terrain que la municipalité aura eue la gentillesse de me prêter et de construire toute seule comme une geek que je suis la future imprimante que je vais utiliser sous Linux.

Quand j’étais enfant, les frigos tenaient dans le temps. L’achat était important, ma famille étant pauvre, mais le frigo acheté cher durait des années. Je grandissais avec. Pareil pour la TV. On ne remplaçait que si c’était cassé, irréparable ou pour de la nouvelle technologie.

J’ouvrais toute seule les lecteurs de cassettes (avant qu’ils ne soient remplacés par le DVD et aujourd’hui, le numérique) pour retirer ce qui bloquait la lecture de la cassette vidéo. Pareil pour mon walkman (les jeunes qui lisent cet article, ben faites une recherche Google et vous saurez ce qu’est un walkman).

Je ne sais pas quand les choses ont commencé à changer. Il faut dire qu’avec ma longue descente aux enfers dans la drogue, j’ai mis longtemps avant d’acquérir un smartphone. J’ai bien vu l’apparition des téléphones portables, mais j’ai eu un trou dans le temps à cause d’une drogue qu’on appelle crack et dont je me suis débarrassée aujourd’hui.

Moi qui errais dans le monde des morts-vivants des craqués à Paris avant mon retour en Belgique, voilà que la tête plus claire, je découvre la technologie (il suffit de regarder des vidéos sur ma chaîne YouTube où je réussis à connecter un smartphone sous Linux alors que pas prévu à la base à Bali).

Cependant, je découvre un monde où tout se consomme et où tout se jette pour que tout se consomme à nouveau. Les Chinois sont passés par là.

C’est comme quand les inconnus, célèbres humoristes français, font le sketch des envahisseurs, reprenant une vieille série TV où ce sont les arabes les envahisseurs (bijour Monsieur Vincent) avant qu’ils ne soient remplacés par les Chinois (les envahisseurs peuvent prendre toutes les formes Monsieur Vincent). J’ai vu ça à Paris début des années 2000 et je vois bien aujourd’hui que la Chine tente désespérément d’avoir une place dans les pays occidentaux détenant la bombe atomique et un peu de pouvoir (USA et Europe) en soudoyant le peuple qui aime à consommer.

 

J’ai acheté une montre assez chère pour mon fils et moi. La montre coûtait 70 euros. Multipliée par deux (vu que j’ai un enfant), j’ai payé 140 euros. Pourquoi un truc qui affiche l’heure coûtant si cher pour mon petit portefeuille de mère célibataire ? Je souhaitais avant tout la qualité et je ne l’ai jamais eu. Heureusement, la montre de mon fils tient. Mais, la mienne a lâché à peine portée. Le bracelet s’est cassé tout seul. Si ! Si ! Elle était à mon poignet et c’est mon fils qui a vu qu’elle était tombée de mon poignet sans que je fasse quoi que ce soit.

Donc, vu qu’elle est sous garantie, je suis retournée à la boutique et deux fois, car à chaque fois, le bracelet se déchirait sans la moindre action violente de ma part. J’ai demandé à être remboursée (nous ne faisons jamais de remboursement ont-ils décrété) ou à changer de modèle (non, on ne peut pas changer de modèle).

Donc, je me suis bien faite avoir pour rester polie : 70 euros à la poubelle.

J’ai rangé la montre, ai sorti une autre (en me demandant pourquoi je consomme autant aujourd’hui alors qu’enfant, je m’en foutais des objets).

Ceci est un exemple parmi tant d’autres. Je l’ai bien compris : les montres qu’ils vendent à des prix exorbitants pour certaines bourses comme la mienne, elles viennent de Chine.

Tout vient de Chine à moins que vous soyez millionnaire pour acheter des produits de bonne qualité fabriqué ailleurs.

Je pourrai vous citer les smartphones lâchés avant l’heure, l’imprimante qui lâche après que la garantie vient de s’achever, la nouvelle imprimante envoyée en réparation après 4 à 5 utilisations seulement, la TV qui ne s’allume plus, le frigo qui ne refroidit plus, etc.

Dans tout ça, je voudrais sortir du système. Se pose alors la question suivante : comment sortir d’un système quand on sait que la classe dominante (ceux au pouvoir) font tout pour qu’on ne puisse pas en sortir et ne régulent pas ce qu’ils doivent réguler, nous rendant soumis et responsables d’un système qui nous dépasse ?

Vivre seule au monde sur une île déserte ? Et faire du feu avec deux morceaux de pierres ? Vous êtes né et avez grandi dans un système donné, sachant que les circuits neuronaux qui définissent votre cerveau se sont créés à partir du système sociétal dans lequel vous avez grandi afin d’y apprendre à survivre… je suis foutue !

Il me reste à revoir ma manière de consommer puisque entre le pire et le moins pire, on peut toujours choisir le moins pire.

Nous n’avons plus le choix aujourd’hui. Sauf celui de fermer notre gueule, mais c’est quelque chose que je ne choisis pas.

PS : après réflexion, je vais intégrer les inconnus, histoire de rire un bon coup.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »