Pensées d'une vénusienne

La pensée cognitive

Yuval Noah Harari m’a mise KO. Il est l’auteur d’un livre que je lis en ce moment : Sapiens, une brève histoire de l’humanité.

En général, plus le livre me plaît, plus je le dévore. Malheureusement, depuis ma chute et donc mon accident, mon œil droit souffre de paralysie oculaire rendant la lecture plus longue. Donc, je n’ai pas encore terminé l’ouvrage et de toute manière, il me pousse dans une telle réflexion que la lecture ne peut être que lente… parce que prise dans mes propres réflexions et surtout des prises de conscience.

Je me suis toujours posé de nombreuses questions sur ce petit singe que nous sommes, qui refuse aujourd’hui d’admettre sa place dans la nature qui l’a conçu, qui contrôle et crée de la nouvelle technologie sans cesse renouvelée, qui voyage dans des oiseaux de fer nommé avion, qui comprend ou tente de comprendre les lois de la physique quantique.

Donc, je me suis intéressée à la sociologie, la philosophie, la psychanalyse, la psychologie en passant par les arts occultes puisque seul l’humain est capable d’allumer une bougie ou de sacrifier un animal pour obtenir les faveurs d’un Dieu ou de l’univers. Ce que les chats ne font pas.

Je suis tombée sur la suggestion du livre de Yuval Noah Harari et juste le titre m’inspirait déjà. Une histoire de l’humanité pour comprendre ce monde de fous que je ne comprends pas.

L’auteur explique qu’il s’est passé quelque chose chez Sapiens qui ne s’est pas produit chez les autres espèces humaines avec qui il cohabitait pourtant. Comme Neandertal dont nous possédons 3 % dans notre ADN, même à l’heure actuelle. On m’avait enseigné que Neandertal était avant Sapiens et qu’il fut alors normal qu’il cède sa place à Sapiens dans l’histoire de l’évolution. Mais, Harari m’apprend que nous avons saccagé les autres espèces humaines pour une question de ressource et de territoire… parce qu’il est justement arrivé quelque chose à Sapiens.

La révolution cognitive. La capacité à se raconter des histoires. La pensée cognitive.

Telle fut la pomme qu’Adam tenta de mâcher et qui resta bloqué dans son gosier.

Mais, qu’est-ce que c’est cette fameuse pensée cognitive ? C’est la compétence de créer des histoires, vraies ou fausses, dans un premier temps pour prédire la mort d’un troupeau de chevaux en les poussant en haut d’une falaise afin de nourrir la tribu Sapiens. Le vocabulaire s’est enrichi de mots inexistants chez les autres animaux pour décrire une pensée qui traite de l’imaginaire, de l’irréel, pour percevoir le passé, le présent et le futur dans un monde qui rendait Sapiens fou.

Neandertal n’était pas inférieur à nous. Des traces montrent que Neandertal nourrissait la veuve et l’orphelin, le malade et infirme puisque des squelettes de Neandertal malades ayant vécu jusqu’à 40 ans ou plus ont été retrouvés, prouvant qu’ils étaient acceptés et nourris dans leurs tribus.

De son côté, Sapiens était doté d’un cerveau proportionnellement plus grand et donc bouffeur de ressources énergétiques rendant la descendance plus fragile et les bébés Sapiens naissaient non finis comme chez les autres animaux. Alors, Sapiens s’est adapté à sa progéniture qui a un cerveau si gros qu’il ne peut terminer sa croissance qu’à l’extérieur de l’utérus de sa maman. C’est ce qui explique pourquoi les bébés humains sont infirmes à la naissance et nécessitent de longues années d’apprentissage contrairement aux autres bébés animaux qui, eux, tiennent sur leurs pattes quelques heures seulement après être venus au monde.

Notre cerveau bouffe 25 % de notre énergie corporelle alors que même les grands singes avec un gros cerveau, ça ne dépasse pas 8 % chez eux.

Tandis que je continuais à lire l’ouvrage de Harari pour comprendre l’histoire de qui nous sommes afin de comprendre qui nous sommes réellement, je restais choquée de savoir, d’apprendre et de comprendre que tout n’est qu’une histoire dans notre tête trop grosse.

Sapiens a imaginé les religions, le patriotisme (on va aider un soldat parce qu’il est de la même nationalité que nous parce qu’on croit à l’histoire racontée que l’on est de telle nationalité), l’eugénisme, les mythologies (moi qui adore la mythologie gréco-romaine), que l’argent vaut quelque chose juste parce que l’on croit à une histoire qui raconte qu’on a besoin d’argent pour vivre et ainsi les Sapiens partageant la même histoire créée et vivant seulement dans leurs gros cerveaux vont échanger du papier et du métal pour se nourrir.

La révolution cognitive a changé l’histoire de l’humanité et je n’ai pas encore terminé le livre… actuellement à la page 280 sur un livre de 500 pages que j’aurai pu dévorer, mais dont les prises de conscience… heu est-ce que je me raconte encore une histoire comme quoi je suis une dévoreuse de livres ?

Quand j’ai une prise de conscience, il me reste à savoir que faire avec. S’ensuit une période qui apparaît comme vide parce que rien ne se passe à l’extérieur et de visible aux yeux des autres.

Alors, permettez-moi de vous raconter une histoire. Lorsque la graine du bambou est semée, rien ne sort de terre la première année. La seconde année, le sol reste plat. La troisième année marque le même vide comme si la graine n’avait pas germé. Et ainsi de suite jusqu’à ce que la cinquième année sort une petite pousse qui prend brutalement 20 centimètres.

Cette petite graine canalisait ses forces, grandissait sous terre et quand fut le bon moment, elle apparut et grandit très vite parce qu’elle a pris le temps de germer.

On verra quand j’aurai terminé le livre et j’espère avoir semé une petite graine en vous. Comprenez que le monde que vous voyez, que vous vivez, que vous percevez, c’est avant tout une histoire dans votre tête et à vous de choisir les histoires qui vous rendent heureux-ses au lieu de vous laisser polluer par Sapiens qui aime les mélodrames et les histoires de guerre.

Si vous voulez aller plus loin dans cette réflexion, lisez les ouvrages de Yuval Noah Harari.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur WattPad maintenant

17 juin 2024

Translate »